content top

Le community manager, de l’humain à l’avatar : l’effet Proteus

Le community manager, de l’humain à l’avatar : l’effet Proteus

Le community manager c’est bien entendu une personne, mais c’est également un personnage. Restituant les valeurs et les news inhérentes à l’entité qu’il représente, il peut se représenter sur ses propres traits ou bien à travers celui d’un avatar. Je ne parle pas d’une simple image, mais bien d’un rôle qu’il peut être amené à interpréter.
Mais au-delà de l’aspect fun de ne pas parler en son nom propre, cette “interprétation” peut-elle avoir une influence sur les comportements (mêmes inconscients) du community manager ? Ne va-t-on pas vers une représentation théâtrale où les CM usent de leurs doigt avisés pour utiliser une marionnette ? Qu’en est-il de l’identité numérique et physique ? Le CM peut-il être influencé par la personnalité du personnage qu’il interprète ? Focus sur un phénomène méconnu, l’effet Proteus.

Read More

Qu’est-ce qui pousse les internautes à partager vos contenus sur le web ?

Qu’est-ce qui pousse les internautes à partager vos contenus sur le web ?

L’émotion peut-être être manipulée pour créer un désir de partage ?
Sommes-nous conditionnés à partager ? La course à la veille pousse t-elle à la diète cérébrale et au partage à l’aveugle ? Quelle est la partition de cette « flûte enchantée » qui bourdonne à notre oreille interne pour envoyer les signaux si précieux guidant nos doigts experts vers les boutons de partage ? Les contenus viraux tournent-ils à une commercialisation de l’affect ? Qui prend encore le temps de lire des article de fond en compte (les élus partageront l’article le chiffre « 2048″ :P) ?

Read More

#Neknomination VS #Smartnomination : de l’idiotie au buzz marketing ?

#Neknomination VS #Smartnomination : de l’idiotie au buzz marketing ?

Ce qui est génial avec le web, c’est que les tendances affluent, s’imposent et disparaissent comme des étoiles filantes aveuglantes. On ne peut qu’attarder son regard quand elles passent, puis on les oublient car on attend la prochaine… Mais ce qui est encore mieux, c’est quand le principe de base est détourné pour engager un bras de fer entre internautes, un duel d’idéologie qui caractérise parfaitement l’ambivalence de la culture web, toujours prête à s’amuser et à s’indigner en simultané. Mais ce phénomène culturel traduit il l’apologie de la bêtise humaine ou de l’altruisme intéressé ? Est-il plus facile d’avoir la gueule de bois pour s’amuser que la “poker face” pour apporter son aide ? L’industrialisation de la bonne action peut-elle se traduire par des actions manifestes de grande envergure ?

Read More

Entre « syndrome Kick Ass » et lynchage répressif : le web se prend-il pour un justicier ?

Entre « syndrome Kick Ass » et lynchage répressif : le web se prend-il pour un justicier ?

ous avez certainement du (trop) entendre parler des récentes affaires du “lancer de chat” et de l’agression de l’enfant handicapé à Grenoble. Pourtant les nouvelles vont bon train avec la condamnation de ce cher “Farid de la morlette” et le procès expéditif des jeunes agresseurs.

Suite à ces événements, je souhaitais partager mon avis à travers la publication d’un article dédié, mais Europe 1 m’a coupé l’herbe sous le pied en me proposant d’intervenir dans un débat à la radio. J’ai ainsi eu la chance de pouvoir donner mon point de vu le 4 fevrier durant l’émission “des clics et des claques” sur le thème “quand internet dénonce et lynche”. Un débat riche et profond nourrit par un avocat et un.. (écouter la captation audio à partir de la 5ème minute)

Alors, Internet est-il devenu le théâtre de représentations de répressions numériques ?

Les internautes aident-il réellement la justice en dénonçant ou jouent-ils le rôle de justiciers à visage découverts (on oublie la cape et les collants cette fois) ? La notion de justice « par soi-même » est-elle acceptable sur la toile à en juger par le lynchage répressif en vigueur ?

Read More

[#TellMarcel] Faut-il vendre son âme sur les médias sociaux pour décrocher un job 2.0 ?

[#TellMarcel] Faut-il vendre son âme sur les médias sociaux pour décrocher un job 2.0 ?

Audacieux, indigne, culotté, pathétique, taré, ingénieux, troll… le moins que je puisse dire c’est que je n’en espérais pas tant pour ma petite opération #TellMarcel. Bien entendu ce serait mentir de dire que je n’attendais pas quelques soutiens, mais j’avoue avoir eu surtout peur que personne ne s’y intéresse. Ouf, ici il y a eu des échanges, et qu’il s’agisse de félicitations ou de critiques, cela aura au moins eu le mérite de faire réagir, sachant que tout est d’une manière ou d’une autre constructif ;) ! Pourquoi ais-je ressenti ce besoin de m’exhiber de la sorte sur le web ? Suis-je un adepte du personal branling du à une carence infantile refoulée durant mon enfance ? La pression de l’e-reputation nous pousse t-elle a aller trop loin ? Payer pour se faire remarquer, est-ce soudoyer ?

Read More

Les médias sociaux nous enferment-ils dans un jeu de rôles / trônes ?

Les médias sociaux nous enferment-ils dans un jeu de rôles / trônes ?

La magie d’internet, c’est de jouer à être nous-mêmes, mais en mieux. On met en avant nos qualités et nos compétences comme on équipe un avatar de ses meilleurs armes et booste son XP pour gravir les niveaux à coup de hack & slash. Un rôle que l’on porte comme un costume et qui nous va comme un gant dans la galaxie web. Mais le plumage ne fait pas toujours le ramage…
Alors le web est-il plus virtuel que réel ? Peut-on réellement être soi-même sur internet ? Le marketing ne nous enrôlent-il pas inconsciemment dans un casting “casse-noisette” pour jouer un rôle autour d’une sitcom “site.com” ? Entre slash génération et roleplay : les internautes et les marques rentrent-ils dans un jeu de rôles trônes ?

Read More

La censure sur les médias sociaux : pression numérique ou stratégie marketing ?

La censure sur les médias sociaux : pression numérique ou stratégie marketing ?

On le sait, les internautes sont désormais des êtres multicanaux qui parcourent le web pour dénicher les informations qui les attirent instinctivement. Mais quand est-il quand l’information qu’il cherche n’est plus disponible ? Et surtout, comment réagissent-ils quand ils ont vent d’une information sensible qui a été volontairement supprimée ?
Qu’en est-il sur la toile ? La censure numérique représente t-elle un levier de pression ou de curiosité ? Comment passer la machine arrière sans laisser de traces de freins (pas de pneus hein) ? Faut-il interdire pour séduire sur les réseaux sociaux ?

Read More

La première impression est-elle toujours la bonne sur le web ?

La première impression est-elle toujours la bonne sur le web ?

Sur internet, les impressions n’échappent pas à la règle. En se rendant la première fois sur un internet, un livre blanc ou en observant un échange sur les réseaux sociaux, notre esprit s’aventure sans que nous le réalisions vers un carrefour cognitif qui élaborera un portrait-robot de l’entité visée. Le ressenti qui va en découler va donc profondément conditionner notre attitude envers une entreprise.

Quand bien même, qu’elle est vraiment la nature d’une impression et comment voit-elle le jour ? Une première impression condamne t-elle irrémédiablement une marque à être cloisonnée dans cette perception stéréotypée ? Que peut favoriser la formation d’une bonne première impression ? Qu’impliquent implicitement les premières impressions sur les visions futures ? La séduction doit-elle foncièrement être le déclencheur d’une perception spécifique ? En quoi les médias sociaux ont-ils leur mot à dire dans cette toile impressionniste ?

Read More

Comment naissent et évoluent les rumeurs sur les médias sociaux ?

Comment naissent et évoluent les rumeurs sur les médias sociaux ?

La sortie de nouveaux produits très attendus par exemple, provoque commérages et ragots en tout genre. L’annonce d’un danger quelconque initie quant à elle une crainte hystérique qui se traduit par un nombre impressionnant de partages. Le fait est que les informations officieuses sont stimulantes, car elles renvoient à la notion de confidentialité, et à la volonté d’éclaircir des zones d’ombres, de ne pas rester dans le secret et le mystère. Les confidences et autres révélations occupent de ce fait une place toute particulière dans l’attention des internautes.
Mais finalement, à l’ère de la course informationnelle, le web nous permet-il de dissocier le vrai du « fake » ? Comment se forme et de développe une rumeur ? Dans quels buts des rumeurs peuvent-elles être créées et relayées ? Comment couper court à une rumeur ? La viralité sert-elle la circulation d’information ou nuit-elle à la perception que l’on en a ?

Read More

Pourquoi participe-t-on à un lynchage numérique ?

Pourquoi participe-t-on à un lynchage numérique ?

La dérision, la moquerie et la stigmatisation peuvent enfoncer des individus et détériorer la réputation de certaines entreprises. Un engouement sadique qui marque souvent l’entité au fer rouge, pour laisser une marque indélébile difficile à oublier, même pour Google. Les hommes sont-ils mauvais par nature pour autant ?

D’où provient la notion de lynchage et comment sa signification a-t-elle évolué ? En quoi cette lapidation sur la place publique correspond-elle à des réflexes sociaux ? Pourquoi notre esprit nous joue-t-il des tours quant à l’entraide et à la solidarité ? Comment expliquer le fait de rester sans rien faire quand une personne est en danger ? Toutes les victimes méritent-elles leur sort ?

Read More
content top